DU'AN

DU'AN 都安   

Dernière expédition d'importance cette année. Nathalie Lasselin fait partie des quelques experts en plongée spéléo invités par le gouvernement de DU'AN pour explorer et documenter le système karstique des alentours.  

Depuis 3 ans, une petite équipe de plongeurs spéléo français ont commencé à explorer et répertorier les entrées karstiques. Le bureau du tourisme, convaincu que  les plus grands territoires vierges souterrains se trouvent ici, ils ont invité des experts de plongée spéléo 

Parmi eux, PE Deseigne, Sébastien Lissarague (deux explorateurs français de la première heure) Martyn Farr (UK, appelé le grand-père de la plongée spéléo) Richard Harris (Australie) Curt Bowen (Advanced Diver magazine, USA) Pascal Barnabé (Recordman du monde de profondeur,France) Mia Pietikainen (Finlande). Et Nath Lasselin.

Lors dece séjour, nous avons participé à l'inauguration du premier centre de plongée technique en Chine. Ce dernier est situé dans la ville de DU'AN à deux heures de route de Nanning.

Le centre moderne offre une station de remplissage trimix et tout l'équipement nécessaire pour explorer les grottes qui semblent être ici à l'image des montagnes, mais inversées, de grands puits profonds qui semblent atteindre au moins 100 m de fond pour chacune des cavités.

 

Cette région connue pour ses montagnes et la rivière rouge est en proie de devenir le nouvel El Dorado de découverte karstique et d'exploration. Tout le travail est à faire. Quelques cavités ont été répertoriées et brièvement cartographiées. Les prochaines explorations serviront à poursuivre la cartographie. Un travail qui prendra sans doute de nombreuses équipes de plongeurs spéléos aguerris et de nombreuses années.

Les systèmes karstiques du sud de la Chine sont symbolisés par de multiples grottes tunnel qui traversent les pitons et les petits massifs de calcaires. En raison de l'important débit des rivières allochtones qui se perdent dans ces reliefs, les conduits creusés sont de très grandes dimensions. Dans la région autonome Zhuang du Guangxi, les cavités sèches sont moins fréquentes, mais de nombreuses dolines inondées occupent le territoire entre les rivières, les champs de cette campagne fidèle à l’image de la Chine rurale que nous avons.

 

 

 

 

L’expédition de plongeurs d’un tel calibre est unique. De mémoire de plongeur spéléo, c’est la première fois que dans l’histoire de la spéléo, un gouvernement invite des plongeurs et leur réserve un accueil digne d’athlètes olympique, digne d’explorateur émérite reconnu. 

 

Sous les caméras vidéos, photos, téléphones intelligents compris et sous les regards amusés, étonnés et intéressés, les plongeurs se séparent en équipe de 2 ou 3 afin de poursuivre un peu plus l’exploration, documenter les formations rocheuses, dessiner quelques sketch sommaires…

 

Tel un repérage pour se rendre compte de l’incroyable potentiel de ce karst. Mia, Pascal et Harry repoussèrent les profondeurs dans plusieurs systèmes pour atteindre jusque 125 mètres de fond, les autres se concentrant d’avantages à visiter les alentours afin de mieux comprendre cette géomorphologie typique.

 

Chaque site est un lieu de rencontre avec les habitants qui puisent l’eau de ces sources afin d’abreuver leur jardin durant la saison sèche. Telle une carte postale anachronique, une jeune femme en jeans moulant porte des sceaux d’eau jusque son jardin situé le plus près possible de la source. Elle connaît l’importance de cette eau, de cet or bleu si précieux.

D’ailleurs, dans les grandes villes, déjà, dans les lieux publics est en place une sensibilisation face à la surconsommation de l’eau. La Chine ici est loin de ressembler à une méga-usine pour le reste du monde. C’est une Chine aux préoccupations économiques et écologiques à long terme qui se met en place. 

 

 

En même temps dans cette zone rurale, telles nos grand-mères européennes, les femmes viennent laver leur linge à la source. Elles attendent patiemment que les plongeurs sortent de la grotte pour y effectuer leur tâche ménagère.

 

Le soir venu, les employés, notre interprète Ma Rongman (Mandy) et Mr Huang Jinghe le directeur du bureau du tourisme partagent avec nous un autre repas festif. La Chine veut et offre ce qu’il y a de mieux, avec le souci de faire encore plus la prochaine fois. Ici règnent une énergie, un monde des possibles, une nouvelle Amérique.

 

Jamais n’aura-t-on vu inauguration d’un centre de plongée et de site de plongée spéléo de telle ampleur. C’est la fierté et la volonté de toute une région de s’épanouir et de s’ouvrir à un monde inconnu.

 

Car ce monde de calcaire est saisissant de beauté à la surface avec ses montagnes de roche gruyère qui s’érigent fières et hautes abritant des vallées de rizière, de champs. Sous l’eau, cette même roche creusée par le temps laisse découvrir quelques fossiles, parfois quelques spéléothèmes qui témoignent d’une couche géologique complexe et épaisse qui en quelques endroits fût à l’ère libre lors de sa formation.

 

Il ne se passera pas longtemps avant que l’équipe retourne afin de découvrir, de démystifier et de documenter ces nouvelles entrailles découvertes.

 

Pour plus de renseignements ou pour faire partir de l’expédition ASTEX-DU’AN 2014, contactez-nous par courriel   

 

 

Texte : Nathalie Lasselin

Photos : Nathalie Lasselin, Lili Lemonde